CINÉMATHÈQUE

DES MONTS JURA


Collecter , préserver et donner à voir
notre mémoire filmique


AGENDA

  • JEUDI 21 JUILLET à la nuit, Vitrine associative 9 rue de la Poyat à St-CLAUDE -- Projection d'été : Images de la vie SanClaudienne et Jurassienne.


  • VENDREDI 22 JUILLET, la Zone du dehors aux ROCHES d'ORVAZ -- Projection d'une copie 16mm des VISITEURS DU SOIR de Marcel Carné (1942).


  • SAMEDI 23 JUILLET, la MAINMORTE -- Projection du documentaire NESTOR MAKHNO, UN PAYSAN D'UKRAINE d'Hélène Châtelain (1996).


  • MERCREDI 3 AOÛT, la Zone du dehors aux ROCHES d'ORVAZ -- Projection d'une copie 16mm des AVENTURES DE ROBIN DES BOIS de Michael Curtiz (1938), avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.


  • JEUDI 4 AOÛT à 18h30, Maison du Parc à LAJOUX -- Ciné-concert DANS LA FORÊT : 50 ans de films liés aux forêts du Haut-Jura (1933-1985). Montage d'un choix de films tiré des fonds conservés par la Cinémathèque des Monts Jura, mis en musique et joué en live par le musicien multi-instrumentiste Luc BURBALOFF.


  • SAMEDI 6 AOÛT, la MAINMORTE -- Projection 16mm des VISITEURS DU SOIR de Marcel Carné.


  • SAMEDI 13 AOÛT, la MAINMORTE -- Projection du téléfilm 325.000 FRANCS de Jean Prat (1964).


  • JEUDI 18 AOÛT à la nuit, Vitrine associative 9 rue de la Poyat à St-CLAUDE -- Projection d'été : Images de la vie SanClaudienne et Jurassienne.


  • SAMEDI 20 AOÛT, la MAINMORTE -- Projection 16mm des AVENTURES DE ROBIN DES BOIS, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.

Exploitation forestière dans le Grandvaux, années 1946-50 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Paul Girardet / Christian Sibuet.


Le dvd "DANS LA FORÊT" est sorti !

Dvd disponible au prix de 15€ en s'adressant directement à la Cinémathèque des Monts Jura, mais aussi à la librairie Zadig à St-Claude, et aux Alvéoles à La Pesse.


DANS LA FORÊT. CINQUANTE ANNÉES DE FILMS LIÉS AUX FORÊTS DU HAUT-JURA (1933-1985), est un choix d'images d'archives filmées depuis les années 1930 par des cinéastes jurassiens amateurs, et conservées par les soins de la Cinémathèque des Monts Jura à Saint-Claude.
Mêlant les époques, le montage réalisé par Romain Dunand fait dialoguer divers épisodes de la vie en forêt : paysans, bûcherons, enfants en colonie de vacances, randonneurs, cueilleurs, "écureuils", chasseurs, scieurs...

Le film est accompagné en live par le musicien multi-instrumentiste Luc Burbaloff.

Ce ciné-concert a été conçu à l'occasion de la résidence artistique de Romain Barthélémy et Mathieu Ghezzi NATURE IN SOLIDUM, portée par la commune de La Pesse et le Parc naturel régional du Haut-Jura. La première a été jouée aux Alvéoles le 5 septembre 2020 lors de la fête de La Pesse.

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Vimeo. Cliquez sur “Accepter et afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter la politique d'utilisation des cookies de Vimeo. Consultez la Politique de confidentialité de Vimeo pour plus d'informations. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment dans vos paramètres des cookies.

Accepter et afficher le contenu

Voir un extrait

La Cinémathèque en images

La ville de St-Claude vue depuis la montagne d'Avignon, dans le film CHASSE A LA BECASSE DANS LE JURA, octobre 1936 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent "le Maciste" / CAF / Marcelle Gay-Vincent.
Le riche fonds "Maciste" s'est complété à l'automne 2019 de 37 films 8mm confiés à la Cinémathèque par le Club Alpin Français du Haut-Jura.

Le chalet de fromagerie de La Pesse, dans la seconde partie du film du cinéma éducateur LE JURA, réalisée par Louis Colin et André Dolmaire en 1946 © Cinémathèque des Monts Jura, droits réservés.

Signature d'autographes à l'inauguration de l'aérodrome René-Vidart aux Marais de Morbier, le 11 août 1935 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent "le Maciste" / CAF / Marcelle Gay-Vincent.

La Chartreuse de Vaucluse, filmée en 1952 lors d'une descente de la rivière d'Ain en canoë © Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain, fonds Roger.
Situé à Onoz, l'édifice est englouti par plus de 45 mètres de fond depuis la mise en eau du barrage de Vouglans en 1968.

Lever de soleil sur la Dôle, à l'aube du 6 août 1933 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent "le Maciste" / CAF / Marcelle Gay-Vincent.

Marielle et Christine Goitschel à Bois-d'Amont, lors de la réception de l'enfant du pays Léo Lacroix et de l'équipe de France de ski après les Championnats du Monde de Portillo (1966) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Sébastien Lacroix.

Arrivée de scouts en gare de Morez, dans le film CAMP DANS LE JURA réalisé par le groupe du Grenier (1947) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Michel Gasqui.

EXPLOITATION FORESTIÈRE DANS LE HAUT-JURA, documentaire sur la scierie Girardet à Saint-Laurent-en-Grandvaux (1949) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Paul Girardet / Christian Sibuet.

Manifestation contre la fermeture de l'usine SKF à Lons-le-Saunier, le 11 février 1978 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Henri Morel.

MA GRAND-MÈRE FAIT DU VÉLO, film de Thierry Aguila (1995) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds IRCI-Institut régional du Cinéma et de l'image.

Fête de la Saint Claude (1946 ou 1947) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent "le Maciste" / Marcelle Gay-Vincent.

Tournée du camion-épicerie de la Fraternelle à Saint-Maurice (années 1970) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Edmond Cottet / Claude Martin.

LES FAÏENCIERS DE SALINS, film de Bernard Favre (1989) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds IRCI.

Ouverture des routes forestières de la forêt du Massacre (1955) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Georges Gaignou / Michèle Velut.

Accordéonistes à la fête de Monterêt (St-Cergue), le 12 août 1934 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent "le Maciste" / Marcelle Gay-Vincent.

Regard caméra lors des répétitions d'un groupe de rock (région de St-Claude, vraisemblablement en 1972) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds "To".

Guy Lux commente la rencontre Intervilles Clairvaux/Nyon sur la plage de Clairvaux-les-Lacs (années 1970) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Edmond Cottet / Claude Martin.

FAUNE DU HAUT-JURA, film du cinéaste naturaliste Jean-Philippe Macchioni (1985) © Cinémathèque des Monts Jura, collections CMJ.

Écoliers de Longchaumois filmés par leur instituteur (entre 1956 et 1959) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Samuel Bonnard.

Le maire de Saint-Claude Louis Jaillon remet des récompenses lors d'une compétition au Centre nautique du Martinet le 9 août 1964. © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Georges Gaignou/Michèle Velut.

Inaugurée le 17 mai 1964, cette piscine municipale disposait en son règlement intérieur que les Algériens ne pouvaient y être acceptés que sur présentation d'un certificat médical et d'une carte d'identité. Louis Jaillon se justifia dans le "Bien public" du 30 mai en arguant des mauvaises conditions de vie des Algériens et de la nécessité d'en protéger la population française. Devant les protestations 

de l'archiprêtre de la cathédrale, des syndicats, des militants politiques, des associations, de la Ligue des droits de l'homme et de l'ambassade d'Algérie à Paris, la mesure fut d'abord atténuée par le maire puis rapportée par le conseil municipal en août de la même année.

L'église de Saint-Lupicin dans le film de René Delacroix LA BATAILLE DU CLOCHER (1954) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Antoinette Thorax / Marie-Odile Gay.

Générique du film CE QU'ILS FONT SOUS TERRE de Guy Coulois et du Groupe spéléologique jurassien (1962-63) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Pascal Lamidey.

Rassemblement de la jeunesse et prestation du serment de la Légion, place du Pré à Saint-Claude, le 15 février 1941 © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Les Amis du Vieux-Saint-Claude / Renée Chevassu.

Scène prise sur le vif lors de la journée d'inauguration de la reconstruction du village de Coyrière (1954) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Jean Clément.

Attelage des bœufs dans le film d'Henri Castel HAUT-CRÊT : FERME DU HAUT-JURA (années 1945) © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vialle.

Connaissance du cinéma jurassien

Au printemps 2021, la Cinémathèque des Monts Jura vous proposait un cycle de visionnement de films tournés dans le Jura, tous sonorisés, déposés sur nos étagères, visibles sur le présent site à raison d’un titre par semaine : un clip musical, un film touristique, une fiction, un film d’amateur, un documentaire, un film d’animation.

Sous peine de jazz


Une réalisation collective de 1987 de photographie «léchée» entre copains «jazzeux». L’ambiance est fantastique, mais festive.
Mis en ligne le 24 mars.

Symphonie comtoise

  • Film de Jean Serraillier, 1952. Fonds J. Serraillier/Labergement-Ste-Marie.


S’il est une réalisation d’amateur, est également un film de promotion touristique ; Jean Serrailler, commerçant du sud de la France passait toutes ses vacances à Labergement-Sainte-Marie depuis les années trente ; il en est devenu la mémoire audio-visuelle. Voici un de ses films en 16 mm, des années 1950, un hymne au bien-vivre dans cet endroit de la Franche-Comté.
Mis en ligne le 5 avril.

Le Diable dans le beffroi

  • Film de Jean-Marie Fawer, 1985. Fonds IRCI.


Ce film d’animation en pâte à modeler a été réalisé par un groupe de jeunes dans un centre d’accueil, en 1985 sur la base d’un texte d’Edgar Poe.
Mis en ligne le 12 avril.

Île flottante

  • Film de Pascale Thirode, 1988. Fonds IRCI.


Un film de Pascale Thirode tourné à Champagnole avec Clémentine Célarié et Christophe Salengro. Une séance de cinéma qui part dans tous les sens...
Mis en ligne le 19 avril.

La Légende du marais

  • Film d'Antoinette Thorax, années 1970. Fonds A. Thorax/Marie-Odile Gay.


Un travail d’amateure, en 8 mm. «La Minette», forte personnalité de Saint-Lupicin a réalisé ce film de fiction avec les habitants du village dans les années 1970. C’est une fable sur l’intégration des personnes en marge.
Mis en ligne le 26 avril.

Symphonie en lamineurs

  • Film de François Royet, 1987. Fonds IRCI.


Nous clôturons sur le patrimoine industriel franc-comtois.
Ce documentaire de François Royet de 1987 nous montre le travail des forges de Syam, la vie autour de ce lieu de mémoire.
Mis en ligne le 3 mai.

Qui sommes-nous

Created with Sketch.

L’association pour une Cinémathèque des Monts Jura sauvegarde et valorise le patrimoine cinématographique lié au territoire local, départemental et régional. Bénévole à sa fondation par Denis Bépoix en 2010, la Cinémathèque des Monts Jura se professionnalise depuis 2017.  En neuf années d'existence, une cinquantaine de fonds ont été pris en charge, soit près de 200 heures de film collectées principalement chez des particuliers.
Une collection d’appareils retraçant l’évolution technologique du cinéma amateur a également été constituée. Ces films reflètent l’identité culturelle et sociale du territoire. Vie quotidienne, travail, loisirs, sont immortalisés sur la pellicule et viennent constituer une mémoire en images que la Cinémathèque restitue ensuite au public au rythme d'une vingtaine de projections itinérantes chaque année.

-------
Illustration : Projection de la Cinémathèque des Monts Jura, salle Bavoux-Lançon à St-Claude, le 16 décembre 2016 © Cinémathèque des Monts Jura, photo Guy Millet.

Nos missions

Created with Sketch.

# COLLECTER sur le territoire jurassien les films inédits


# CONSERVER les films collectés : restauration et sauvegarde des originaux ; dépôt dans des locaux adaptés aux archives de la Maison du Peuple


# NUMÉRISER les films sauvegardés : transfert des originaux sur des supports numériques actuels ; catalogage des films dans une base documentaire ; consultation de la base et des films par le public


# VALORISER les films numérisés : projections pour tous les publics ; édition de DVD ; éducation à l'image ; vente de séquences pour des réalisations professionnelles ; programmations et manifestations avec des partenaires culturels


-----

Illustration :  Forestier au travail (années 1960). © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Gilles Anceau / Rémi Manteaux.

Cinémathèques et archives du film en réseau

Created with Sketch.

La Cinémathèque des Monts Jura constitue, avec la Cinémathèque régionale de Bourgogne Jean Douchet, un des deux pôles dédiés à la conservation et à la valorisation du patrimoine cinématographique en Bourgogne et Franche-Comté .
Elle bénéficie de l'appui privilégié de la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain.
Avec les autres archives et cinémathèques qui conservent et diffusent le cinéma amateur, elle s'inscrit dans le réseau européen INÉDITS - films amateurs, mémoire d'Europe, ainsi que dans la FCAFF (Fédération des Cinémathèques et Archives de films de France).
Localement, une convention avec La fraternelle lui permet de conserver les films originaux dans des conditions adaptées, au sein des locaux dédiés aux archives à la Maison du Peuple de Saint-Claude.

Liens :

# Cinémathèque des pays de Savoie et de l'Ain # Cinémathèque régionale de Bourgogne Jean Douchet # Archipop (Picardie & Nord Pas de Calais) # Centre audiovisuel Simone de Beauvoir # Ciclic # Ciné-Archives (Fonds audiovisuel du PCF & du mouvement ouvrier) # Cinémathèque de Bretagne # Cinémathèque d'images de montagne (Gap) # Cinémathèque de Toulouse # Cinémathèque Gnidzaz (Martigues) # # Cinémémoire (Cinémathèque marseillaise de films amateurs) # Institut audiovisuel de Monaco # Institut Jean Vigo (Cinémathèque euro-régionale, Perpignan) # Mémoire filmique de Nouvelle-Aquitaine # Mira (Mémoire des images réanimées d'Alsace) # Normandie Images #

# La fraternelle # Les Amis du Vieux Saint-Claude # Les Amis du Grandvaux # Médiathèque Haut-Jura Saint-Claude, # Archives départementales du Jura #


-----
Photogramme : Jean Verchère entraîne les collégiens de Saint-Claude au cheval d'arçon, en vue des concerts des colonies de vacances (1957). © Cinémathèque des Monts Jura, fonds Jean Verchère.

INÉDITS Films amateurs / Mémoire d'Europe

Created with Sketch.

L'association européenne pour promouvoir la conservation et la valorisation du cinéma amateur


L’association INÉDITS est une association européenne, à but non lucratif. Elle a été créée en 1991 pour encourager la collecte, la conservation, l’étude et la mise en valeur des films amateurs. Elle regroupe aujourd’hui des associations, des institutions ou des particuliers. En 2016, elle compte une quarantaine de membres, en majorité francophones, issus de plusieurs pays européens (France, Grande Bretagne, Italie, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, République Tchèque). Ses membres se retrouvent chaque année pour échanger sur leurs pratiques, autour d’interventions d’universitaires ou de témoins, découvrir des films ou des spectacles conçus à partir de films amateurs.

Fédération des Cinémathèques et Archives de films de France (FCAFF)

Created with Sketch.

La Fédération des Cinémathèques et Archives de films de France réunit les institutions qui, se consacrent à la recherche, à la diffusion et à la conservation des films, de tout élément les concernant, sous leur double aspect de biens culturels et de documents historiques.

La FCAFF a pour but :

  •  d'encourager la recherche et la conservation des documents et des matériaux qui se rapportent au cinéma (ce qu'on appelle généralement le "non film"),
  • de développer la coopération entre ses membres et d'assurer la disponibilité des films et des documents sur le plan national, voire international,
  • de promouvoir l'art et la culture cinématographique,
  • de favoriser la formation et l'expertise du personnel des archives.

EntreLACS : Lumières sur les archives du cinéma sensible

Created with Sketch.

La Cinémathèque des Monts Jura est partie prenante du projet EntreLACS - Lumières sur les archives du cinéma sensible réalisé dans le cadre du programme de coopération territoriale européenne INTERREG V France-Suisse 2014-2020 - Fonds européen de développement régional.


Conjuguant recherche historique, expertise technique et valorisation touristique, le projet EntreLACS — Lumières sur les archives du cinéma sensible — se donne pour principal objectif de renforcer, par un dense programme d’actions communes, le tourisme culturel sur le territoire transfrontalier franco-suisse, en le faisant s’articuler profitablement avec cette mémoire en images que constituent les fonds de films amateurs sauvegardés par la Cinémathèque suisse, la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain et la Cinémathèque des Monts Jura en partenariat avec l’Université de Lausanne.

Le projet met en place différentes actions de valorisation des archives de films amateurs, tournés sur support argentique, autour de la région des lacs du bassin lémanique et du Haut-Jura. Les partenaires souhaitent tout d’abord former un pôle de compétences en matière de documentation, conservation, restauration numérique et valorisation, avec la mise en commun de ressources et des fonds d’archives. L’objectif est ainsi de développer conjointement une offre culturelle et pédagogique avec plusieurs expositions itinérantes, des cycles de projection, des ateliers ou encore des journées d’étude scientifique. En termes touristiques, des objets multimédias et des parcours connectés seront mis à disposition des professionnels du tourisme. Enfin, au sein de ce projet, en partenariat avec la FIAF, la FCAFF et l’association INÉDITS, un dense programme de formation francophone autour du film substandard est développé.

  •  d'encourager la recherche et la conservation des documents et des matériaux qui se rapportent au cinéma (ce qu'on appelle généralement le "non film"),
  • de développer la coopération entre ses membres et d'assurer la disponibilité des films et des documents sur le plan national, voire international,
  • de promouvoir l'art et la culture cinématographique,
  • de favoriser la formation et l'expertise du personnel des archives.

Adhérer, soutenir la Cinémathèque

Created with Sketch.

# Devenez adhérent :

Devenir adhérent, c'est être informé de l'actualité de la Cinémathèque des Monts Jura, participer à l'assemblée générale en prenant part à la vie de l'association. Un soutien qui participe au dynamisme et à la vitalité de la structure. Vous pouvez être adhérent à titre particulier ou en tant que représentant d'un organisme.


Pour adhérer, il vous suffit d'envoyer vos nom, prénom, adresse postale, courriel et un chèque de 20 euros à notre adresse :
Cinémathèque des Monts Jura  – Maison des Associations, 1 avenue de Belfort, 39200 St-Claude.
Les adhésions de soutien d'un montant libre sont les bienvenues.

 

# Faites un don :

Faire un don à la Cinémathèque c'est l'encourager et permettre le développement de ses missions. Votre don s'inscrit dans l'autofinancement de l'association, devenu un critère fondamental aujourd'hui pour continuer à percevoir les financements publics. Cet autofinancement permet également de développer des nouveaux projets, indispensables à l'association pour son rayonnement.


Pour faire un don, il vous suffit de nous adresser un courrier accompagné de votre chèque à notre adresse :
Cinémathèque des Monts Jura  – Maison des Associations, 1 avenue de Belfort, 39200 St-Claude.


-----

Photogramme : Regard caméra lors de la fête des Soufflaculs à Saint-Claude (). © Cinémathèque des Monts Jura, fonds André Vincent.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Déposer vos films

Nous soutenir